Centre d’accueil et d’aide aux femmes chefs de famille et/ou victimes de violence domestique et enfants

Descriptif du projet

La région Nord de l’île de Santiago constitue un espace important de cette île, comprenant 6 municipalités avec un total de 120.200 habitants, ce qui représente environ un quart de la population du Cap-Vert.

La violence domestique est un problème qu’on retrouve au niveau mondial, mais au Cap Vert il se montre d’une manière spéciale, même fondée sur une approche culturelle qui est caractérisée par un machisme très visible dans un grand nombre de régions.

Les situations personnelles des cas de violence domestique, tant durant la période de la relation entre partenaires, qu’après le départ de l’un ou de l’autre des deux partenaires, sont très préoccupantes vu les tentatives de persécution des hommes vis-à-vis des femmes et mères.

Les mères ainsi délaissées qui sont normalement en charge de leurs enfants issus de la relation antérieure se retrouvent délaissées sans revenus ni moyen pour survivre.

Le projet de construction d’une maison d’accueil a été initié par les Sacré du Saint Cœur de Marie. Lors d’une visite à Luxembourg en 2010, une des Sœurs a pris contact avec notre association pour nous présenter le projet.

La congrégation des Filles du Sacré Cœur de Marie s’est donné mission de s’occuper de ses personnes se trouvant dans des situations extrêmement précaires. Depuis des années cette congrégation gère un centre d’accueil pour ces femmes ainsi qu’une garderie et un jardin d’enfant. Actuellement le centre gère un groupe de 49 femmes spécialisé dans la couture et la cuisine reparti dans plusieurs régions.

Partenaires du projet au Luxembourg

Le projet de construction du centre d’accueil a déjà trouvé un large soutien de la part de plusieurs donateurs luxembourgeois. D’autres communautés paroissiales, notamment celle de Bonnevoie, Esch-sur-Alzette, Diekirch etc…

Partenaires du projet au Cap Vert

La Congrégation des Filles du Sacré Cœur de Marie(les Sœurs)

Pour la gestion technique et la maintenance de ces infrastructures elles peuvent compter sur l’appui d’experts externes, notamment les services techniques de la municipalité.

La congrégation des sœurs est également soutenue par l’institut ICIEG

Budget prévu

Environ 300.000 euros

Calendrier des actions

Printemps 2013 : Réunion de travail au Cap Vert avec les partenaires locaux
Introduction prochainement de la demande de cofinancement auprès du MAE

Personne de contact pour ce projet

Jean Pierre Dichter et Alcinda Lopes Da Costa

Photos de l’avancement des projets

Tarafal_Centre_Femmes_001 Tarafal_Centre_Femmes_006 Tarafal_Centre_Femmes_005 Tarafal_Centre_Femmes_004 Tarafal_Centre_Femmes_003 Tarafal_Centre_Femmes_002